La crise financière, l’économie américaine et la sécurité internationale dans la nouvelle administration

Une conférence organisée au Schwartz Center for Economic Policy Analysis, de la New School University, à New York, le 14 novembre 2008
impression  imprimer  

La crise financière mondiale qui se déroule sous nos yeux depuis l’été 2007 marque un tournant dans l’histoire récente de la mondialisation. La vague de dérégulations et l’expansion sans précédent du secteur financier, qui ont démarré au début des années 1980, semblent avoir pris fin et nous en voyons partout les conséquences. Chercheurs, régulateurs et politiciens du monde entier tentent de trouver des solutions et se demandent comment réformer le système. Le débat vient de commencer, mais il semble clair que les difficultés ne seront pas surmontées par des ajustements spontanés du marché ou par des interventions régulatrices mineures.Ce qu’il nous faut, c’est une nouvelle architecture financière, fondée sur de nouvelles politiques et sur de nouvelles régulations.

L’Initiative internationale pour Repenser l’Economie participe à cette réflexion. Depuis juin 2008, nous accueillons un séminaire international qui réunit un groupe d’éminents spécialistes de la finance et de la régulation financière, chercheurs ou hommes de terrain. Les membres de ce groupe viennent principalement d’Amérique du nord, mais les autres parties du monde sont également représentées (Europe, Chine, Brésil). Ce n’est pas un hasard. Nous pensons que les Etats-Unis ont toujours un rôle-clef à jouer dans la recherche d’une nouvelle architecture financière ; néanmoins, les problèmes que nous affrontons sont d’ordre planétaire. Nos efforts doivent donc être également planétaires. Nous espérons passer peu à peu du diagnostic aux propositions concrètes. Un pas en ce sens a été accompli en novembre dernier, quand nous avons organisé un colloque international à New York, au Bernard Schwartz Center for Economic Policy Analysis, en collaboration avec Economists for Peace and Security, le Levy Economics Institute et la Fondation Charles Léopold Mayer. Nous vous invitons à visualiser cette conférence ou à en télécharger les actes ci-dessous.

Télécharger le document complet en français

Documents joints