Mondragón : une holding de coopératives face à la mondialisation



by Élisabeth Bourguinat, Fernando Gomez-Acedo, Jacques Prades, Les Amis de l’École de Paris du management, 2005
Language : French

Le complexe coopératif de Mondragón, fondé il y a cinquante ans à partir d’une petite entreprise du Pays basque espagnol, regroupe aujourd’hui plus de cent seize coopératives et soixante-dix mille salariés, dont presque la moitié sont des associés. Il vient de racheter le groupe Brandt, leader français en électroménager, pour cent soixante-deux millions d’euros et devient ainsi le cinquième constructeur européen d’électroménager. Par ailleurs, le groupe s’est progressivement doté d’écoles professionnelles, d’une université, d’un centre de recherche, d’un organisme de prestations sociales, d’une banque. Comment un système reposant sur des coopératives, souvent assimilées en France à de petites entreprises sans grandes ambitions, a-t-il pu atteindre une telle échelle ? Reste-t-il fidèle aux principes qui l’ont fondé ? Est-il exportable ? Comment fait-il face à la concurrence mondiale, dans un secteur aussi sensible que celui de l’électroménager ?

Read the document (160 KiB)

Sources

Gomez-Acedo, Fernando, Jacques Prades, et Élisabeth Bourguinat. 2005. Mondragón : une holding de coopératives face à la mondialisation. http://ecole.org/seminaires/FS6/SEM262.