Thématiques

L’IRE a choisi d’articuler son travail autour de 6 thématiques : la monnaie et la finance, les territoires, l’organisation des échanges, les agencements institutionnels, la régulation des biens et des services, ainsi que la pensée et les théories économiques.

Les désordres monétaires, financiers et bancaires, leur entrelacement, leurs conséquences sur l’économie réelle et les sociétés constituent aujourd’hui un sujet majeur de préoccupation… reviennent ainsi dans les débats pêle-mêle : le contrôle des capitaux, (...)
Entre une approche macroéconomique qui privilégie des agrégats nationaux et une approche microéconomique qui s’intéresse à la logique de chaque acteur – producteurs, consommateurs, financiers – et face à la prévalence des discours sur la globalisation (...)
La globalisation est au cœur de tous les débats, à la fois facteur de croissance et source de différenciation sociale à l’intérieur des sociétés, moyen d’économies d’échelle et source d’une distance croissante entre producteurs et consommateurs avec ce que (...)
Le marché constitue aujourd’hui le mode privilégié de régulation des productions et des échanges. On assiste même ces dernières années, à une extension de la sphère marchande dans des domaines aussi divers que ceux des services publics ou du vivant… (...)
Production et consommation sont structurées par des grands acteurs privés et publics hérités de l’histoire : entreprises multinationales, distributeurs, laboratoires de recherche, grands Etats, banques d’affaire et fonds de pension, nouant entre eux (...)